Dispositif concerté d'études d'impact

Des travaux récents de la PFCE sur les freins à l’achat des consommateurs et des entreprises ont mis en évidence la nécessité de sensibiliser et de démontrer plus concrètement l’impact du Commerce Equitable sur le développement des producteurs au Sud.

Des premiers travaux ont déjà été engagés en ce sens, tant par des acteurs économiques que des instituts de recherche qui ont notamment permis de définir une méthodologie d’analyse (collaboration entre Max Havelaar France et Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières, CIRAD, étude Horus commandité par l’Agence Française de Développement). Pour aller plus loin, la PFCE en collaboration avec le Ministère des Affaires Etrangères et Européennes a démarré en 2008 un dispositif concerté d’études afin de faire réaliser, de façon plus systématique, des études sur l’impact au Sud.

La PFCE propose à ses membres un dispositif mutualisé qui permet de partager les méthodes, de mettre en commun des moyens et de construire une vision d’ensemble sur plusieurs filières et zones géographiques. Ce dispositif a pour objectif permettre d’explorer les thématiques suivantes : les impacts de l’artisanat dans plusieurs contextes géographiques, les interactions entre commerce équitable et environnement (cas du quinoa, du coton…), de l’impact social dans les ateliers de confection équitable, l’identification de potentielles concurrences entre productions d’exportations et productions vivrières, la faisabilité de la constitution de filières locales de commerce équitable, etc.

Un module internet sur les bonnes pratiques des membres au Sud a été mis en ligne début 2010.