Sommaire

    Quelques chiffres

    L’Observatoire du commerce équitable présente un état des lieux de la consommation équitable en France. Il rassemble et consolide les chiffres de consommation du commerce équitable sur le marché français chaque année.

     

     

    Les chiffres du commerce équitable en 2020

     

    En 2020, le marché du commerce équitable poursuit sa progression avec une croissance exceptionnelle de +12%. La crise sanitaire et économique mondiale sans précédent n’a pas freiné la montée en puissance des aspirations des consommateurs pour des modes de consommation plus respectueux des producteurs et de l’environnement. En témoigne le succès des produits avec une double labellisation à la fois équitable et bio.

     

    Observatoire 2020 du commerce équitableDécouvrir l’Observatoire 2020 du commerce équitable

     

    Découvrir aussi l’Observatoire complet 2020

     

     

    Les 4 tendances clés en 2020

     

    1 – Une croissance à 2 chiffres malgré la crise

     

    En 2020, les Français ont consommé 12% de plus de produits équitables que l’année précédente avec des achats qui totalisent pour la première fois 1,83 milliard d’euros1.

     

    65% des produits équitables vendus concernent des filières internationales (café, cacao, fruits tropicaux etc.) et 35% concernent des produits issus de filières françaises de commerce équitable.


    1 Les ventes  comptabilisées dans l’observatoire compilent exclusivement les données garanties par des labels de commerce équitable afin de s’assurer du respect de la législation française en matière d’allégations de commerce équitable.  

     

    2 – Le succès du commerce équitable “made in France”

     

    La croissance du secteur concerne à la fois les produits équitables internationaux (+8,15% de croissance) et les produits équitables “origine France” (+21,6%). En 3 ans, les filières françaises de commerce équitable ont plus que doublé pour atteindre 645 millions d’euros.

     

    3 – Le commerce équitable en synergie avec la bio

     

    Le succès des produits à la fois équitable et bio continue de progresser : 90% des produits équitable “filière internationales » ont également le label bio (+6 points) et 59% des produits équitable “origine France” sont également bio (versus 47% “seulement” en 2018).

     

    4 – Les Grandes et Moyennes Surfaces (GMS) s‘engagent enfin !

     

    La distribution des produits de commerce équitable s’effectue à 54 % en GMS pour les filières internationales. Pour les filières françaises, la progression est particulièrement significative et le poids de la distribution en GMS passe de 14% en 2018 à à 29 % en 2020.

     

     

    Les raisons du succès :

    Une demande citoyenne couplée à un engagement fort des acteurs économiques.

     

    Une croissance des produits équitable nourrie par la demande des consommateurs :

     

    Les consommateurs sont de plus en plus conscients des impacts de leur consommation sur leur environnement et sur les inégalités2. En consommant des produits issus d’un commerce équitable, les Français témoignent de l’importance qu’ils accordent à la juste rémunération des producteurs. Ils sont également de mieux en mieux informés sur les risques environnementaux et de santé publique liés à l’agriculture industrielle et recherchent des modes de consommation cohérents avec leurs valeurs et leur compréhension des enjeux sociétaux.

     

     

    Une croissance du marché du commerce équitables rendue possible par des entreprises engagées dans un esprit de coopération :

     

    Les produits issus d’un commerce équitable sont le résultat d’engagements volontaires d’entreprises de toutes tailles qui développent des relations commerciales équilibrées avec leurs fournisseurs.

     

     

    Un modèle économique qui favorise le partage de la valeur pour permettre les investissements nécessaires dans la transition écologique :

     

    Pour les producteurs, la garantie de prix stables et rémunérateurs qui permettent de vivre dignement, constitue un environnement propice aux investissements dans la transition écologique : le commerce équitable se révèle être un accélérateur hors-pair de conversions vers l’agriculture biologique.

     

     

    Des distributeurs bio ET conventionnels qui augmentent leurs référencements de produits équitables !

     

    Les réseaux spécialisés bio ont depuis plusieurs années référencé de manière proactive des produits à la fois bio et équitables. Ces engagements ont permis de structurer les premières filières françaises de commerce équitable. La grande nouveauté en 2020 c’est la montée en puissance du poids des GMS (grandes et moyennes surfaces) dans la distribution des produits issus de filières françaises de commerce équitable : elles passent de 14% des ventes en 2018 à près de 30% en 2020.


    2 Baromètre de la transition alimentaire 2020 (Max Havelaar et Opinion Way) et Observatoire de la consommation responsable 2020 (Obsoco)

     

     

    Les propositions des acteurs du commerce équitable :

    3 leviers clés pour changer d’échelle

     

    Si la croissance est au rendez-vous pour le commerce équitable, la capacité du secteur à changer d’échelle ne peut reposer sur les seules épaules d’acteurs et de consommateurs engagés. Commerce Equitable France identifie 3 leviers clés et demande un engagement des pouvoirs publics pour transformer les règles du jeu.

     

    1. Renforcer l’information et la sensibilisation des consommateurs

     

    Pour faire les bons choix, les consommateurs doivent connaître et comprendre les impacts sociaux et environnementaux des différents modes de consommation. La France doit se doter d’une stratégie ambitieuse et concertée d’éducation, formelle et non formelle, à la consommation responsable et équitable.

     

     

    2. Favoriser l’accessibilité prix des produits à haute valeur sociale et environnementale

     

    Le collectif Commerce Équitable France propose de faciliter l’accès aux produits issus d’un commerce équitable, notamment aux consommateurs les plus modestes, en généralisant la TVA à 5,5% à tous les produits garantissant une juste rémunération des producteurs et des engagements forts et concrets dans la transition écologique. Pour Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France, “Pour changer d’échelle, il faut rendre les produits à externalités positives plus accessibles pour tous les consommateurs ! ”

     

    “Pour changer d’échelle, il faut rendre les produits à externalités positives plus accessibles pour tous les consommateurs ! ”

    Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Équitable France

     

    Un bonus fiscal pour les entreprises qui s’engagent dans la transition écologique et solidaire 

     

    L’urgence climatique et la montée des inégalités demandent des mutations importantes de nos modes de production et de consommation. Les entreprises peuvent être au cœur des solutions. Mais pour accélérer leur transition, il faut un cadre fiscal rénové et incitateur. Les bonnes pratiques sociales et environnementales ne doivent plus être un frein au développement économique des entreprises qui s’engagent.

     

    La fiscalité des entreprises doit être transformée pour envoyer des signaux prix incitatifs qui orientent et accompagnent résolument les acteurs économiques vers la transition sociale et environnementale. 

     

    > Retrouvez le communiqué de presse de l’Observatoire du commerce équitable

     

     

    Les chiffres du commerce équitable au fil des ans

     

    2020

     

    2018

     

    2017

     

     

     
    2016

     

    2015

     

    2014