Sommaire

    Quelques chiffres et dates

    Les chiffres du commerce équitable 

    Commerce Équitable France rassemble et consolide les chiffres de consommation du commerce équitable sur le marché français chaque année.

     

    En 2018 encore, le commerce équitable affiche un marché en pleine croissance (+22%) et séduit les consommateurs français avec presque 1.3 milliard d’euros de vente en 2018 !

     

     

    Retrouvez aussi les chiffres du secteur du commerce équitable des années précédentes :

     

    2017
    2016
    2015
    2014

     

    Les prémices du commerce équitable 

    Le commerce équitable s’est développé en Europe dans les années d’après guerre sous l’impulsion d’organisations caritatives et humanitaires. Dès la fin des années 50, une association néerlandaise importe des produits provenant de pays en développement et supprime les intermédiaires peu concernés par le partage des bénéfices. Pendant les années 60 et 70, des organisations se forment au Sud avec des partenaires basés au Nord dans l’objectif de créer de l’équité dans les échanges commerciaux.

     

    En 1964, des producteurs subissant la chute du cours du café lancent l’appel « Trade, not Aid » (Du commerce, pas de l’aide) qui est le fondement du commerce équitable actuel. Cependant, leurs revendications n’aboutissent pas. Face à cet échec, les associations lancent leurs propres initiatives commerciales.

     

    1964 : Le slogan « Trade, not aid ! » prononcé par des organisations de producteurs à la Commission des Nations Unies pour le Commerce et le Développement est le symbole de la reconnaissance de l’inéquité des échanges.

     

    1969 : 1er « Magasins du Monde » en Angleterre et aux Pays-Bas ouverts par l’association OXFAM.

     

    1974 : 1re boutique Artisans du Monde à Paris. 

     

    Les années 80 marquent un tournant pour le commerce équitable. Certaines organisations d’importations deviennent des entreprises et les magasins alternatifs de plusieurs pays commencent à se réunir en organisations nationales. Les consommateurs se montrent de plus en plus sensibles aux problèmes environnementaux et aux conditions de production dans les pays du Sud.

     

    1981 : Création de la Fédération Artisans du Monde.

     

    1988 : Création de Max Havelaar aux Pays-Bas et d’un logo apposé sur des cafés « équitables »

     

     

    La structuration du secteur dans les années 1990 

    En 1989, à l’échelle internationale, WFTO (World Fair Trade organisation – Fédération International du Commerce Alternatifex IFAT) est créée. Les réseaux d’organisations de commerce équitable se regroupent à l’échelle européenne en deux structures : EFTA (Association européenne du Commerce Équitable) qui fédère les grandes centrales d’importation et NEWS (Réseau européen des Magasins du Monde).

     

    Le succès du label Max Havelaar s’étend au-delà des frontières néerlandaises.  Des organisations de commerce équitable adoptent cette garantie en Belgique en 1990, en Suisse et en France en 1992, au Danemark en 1994. En Allemagne, des organisations de commerce équitable lancent leur propre label, « Transfair », en 1993. Il est par la suite adopté par l’Autriche, le Japon et l’Italie. L’Irlande et le Royaume-Uni ont également, depuis 1994, leur label : Fair Trade. Aujourd’hui, même si pour des raisons pratiques, les trois labels (Fairtrade, Max Havelaar, Transfair) conservent leur nom d’origine, ils ne font plus qu’un depuis qu’ils se sont réunis dans une organisation de labellisation commune au niveau international (Fairtrade International – ex FLO), en avril 1997.

     

    1989 : Création de l’IFAT (International Federation for Alternative Trade) qui regroupe aujourd’hui plus de 600 organisations du commerce équitable du Nord et du Sud.

     

    1990 : Création de l’EFTA (European Fair Trade Association), le réseau des centrales d’achat européennes.

     

    1992 : Création de Max Havelaar France à l’initiative des associations Ingénieurs sans frontières, Peuples solidaires et le Centre international de coopération pour le développement agricole, devenu Agronomes et Vétérinaires sans frontières

     

    1994 : Création de NEWS! (Network of World Shops), le réseau européen des Magasins du Monde.

     

    1997 : Création de Fairtrade International.

     

    En France, on assiste au même élan de structuration avec la création de Commerce Équitable France (ex-Plate-Forme pour le Commerce Équitable) en 1997, qui est le premier collectif de ce type en Europe. L’association regroupe alors une dizaine d’organisations de commerce équitable ainsi que des organisations de solidarité internationale et d’éducation au développement. Elle compte aujourd’hui une trentaine de membres.

     

    1997 : création de Commerce Équitable France (CEF).

     

    2001 : 1re édition de la Quinzaine du Commerce Équitable initiée par CEF

     

    Depuis les années 2000, la notoriété du commerce équitable ne cesse d’augmenter et les français sont de plus en plus nombreux à acheter des produits issus du commerce équitable. Les produits issus du commerce équitable sont de plus en plus diversifiés.

     

    2003 : Intégration du Tourisme Equitable au sein de CEF. 
    CEF devient membre de WFTO (ex-IFAT).

     

    2004 : Lancement de la marque FTO (Fair Trade Organisation) de WFTO.

     

    2007 : Vote du décret sur la création de la CNCE (Commission Nationale du Commerce Équitable) ayant vocation à reconnaître les différents systèmes de garanties.

     

     

    L’ouverture du commerce équitable aux filières françaises 

    En 2014 entre en vigueur la loi ESS qui étend la définition du commerce équitable à des relations avec tous les producteurs, y compris en France (le terme commerce équitable était auparavant réservé à des relations avec des pays en développement).

     

    Découvrez nos actions sur le commerce équitable « Origine France ».